Un court métrage de Guillaume Canet contre l'alcool au volant sur les écrans mercredi

on . Postato in Attualità e notizie

Un court métrage de Guillaume Canet contre l'alcool au volant sur les écrans mercredi

 

Un court métrage de l'acteur et réalisateur Guillaume Canet sur les dangers de l'alcool au volant, en collaboration avec l'association Ferdinand du comédien Patrick Chesnais et la Fondation Vinci Autoroutes, va être diffusé à partir de mercredi au cinéma et à la télévision, a-t-il annoncé mardi.

 

"C'est un peu plus qu'un film sur la sécurité routière", a expliqué à l'AFP Guillaume Canet. "L'idée, c'est d'essayer de faire réagir les jeunes, mais sans être moralisateur, ni vieillot."

 

L'alcool est responsable d'un accident mortel sur trois sur les routes françaises. Les 18-24 ans, qui représentent 9 % de la population française, comptent pour 26 % parmi les morts dus à l'alcool, selon la Sécurité routière.

 

Ce film d'un peu moins de deux minutes sera diffusé entre le 11 et le 18 décembre dans les cinémas des groupes UGC, Gaumont-Pathé et CGR, et à la télévision sur France 2, BFM TV, NRJ12 et les chaînes du groupe M6.

 

Il raconte l'histoire d'un jeune couple, au travers de plusieurs saynètes, de sa rencontre jusqu'à un accident de la route après une soirée alcoolisée.

 

"On peut être ivres de plein de choses dans la vie", explique Guillaume Canet, qui s'est basé sur "un scénario déjà pratiquement écrit", qu'il a "un peu retravaillé".

 

Le réalisateur s'est lancé bénévolement dans ce court métrage, intitulé "Ivresse", à la demande de Patrick Chesnais, engagé de longue date sur le sujet.

 

En 2006, M. Chesnais avait perdu son fils Ferdinand dans un accident de la route lié à l'alcool. Il a créé en 2007 l'association Ferdinand, pour laquelle il a depuis réalisé huit courts métrages sur les dangers de l'alcool au volant, essentiellement adressés aux jeunes.

 

"On ne peut pas ne pas être touché par sa démarche et par le drame qu'il a vécu en tant que père. Je suis moi-même un jeune père et je ne suis pas insensible à tout ça", confie Guillaume Canet, qui a "perdu des gens de (sa) famille dans des accidents de voiture".

 

"Le peu de personnes que ça sensibilisera, ce sera toujours ça", conclut-il.

 

Le court métrage sera diffusé sur le site www.roulons-autrement.com, créé par la Fondation Vinci Autoroutes. Cette plateforme rassemble des vidéos sur la sécurité routière collectées à travers le monde entier.

http://www.lepoint.fr/auto-addict/actualites/un-court-metrage-de-guillaume-canet-contre-l-alcool-au-volant-sur-les-ecrans-mercredi-10-12-2013-1767074_683.php

 

 

 

 

Saint-Cyprien-sur-Dourdou. Sécurité routière et cours de chants pour les aînés

on . Postato in Attualità e notizie

Saint-Cyprien-sur-Dourdou. Sécurité routière et cours de chants pour les aînés

À l’initiative du Club des seniors et avec le concours de la Prévention routière, un recyclage du code de la route aura lieu le vendredi 13 décembre, à 14 heures très précises, dans la salle des fêtes de Saint-Cyprien, avec M. Couderc comme animateur. Ce recyclage routier est proposé à toutes les personnes qui ressentent le besoin de se familiariser avec les nouveaux panneaux de prévention routière pour en éviter tous les pièges de la route et des autoroutes. Un questionnaire vous sera remis et vous pourrez vous-même corriger vos erreurs avec l’animateur. Dans un autre registre, l’association avait émis le souhait de trouver une personne pour apprendre le chant sous toutes ses formes. Et c’est l’historienne et musicienne de Saint-Cyprien, Anne Flip, qui a bien voulu se lancer dans cette aventure. Pour tout renseignement : 06 08 69 11 14.

http://www.ladepeche.fr/article/2013/12/10/1771781-saint-cyprien-dourdou-securite-routiere-cours-chants-aines.html

 

L’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) publie une étude visant à évaluer l’effet local sur les accidents de la route des radars fixes installés en France depuis 2003.

on . Postato in Attualità e notizie

L’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) publie une étude visant à évaluer l’effet local sur les accidents de la route des radars fixes installés en France depuis 2003.

 

En 2002, à la suite d’États généraux, la sécurité routière est devenue une priorité gouvernementale. La loi de 2003 renforçant la lutte contre la violence routière a notamment automatisé la chaîne contrôle-sanction par l’installation de radars fixes de contrôle de la vitesse. La forte baisse du nombre de morts sur les routes enregistrée depuis 2003 est régulièrement imputée aux radars sans que leur impact ait été sérieusement évalué. L’Insee propose de pallier cette absence d’évaluation en étudiant l’évolution du nombre d’accidents sur les sites qui ont été équipés de radars par rapport aux sites qui ne l’ont pas été. Il apparaît que l’installation de radars fixes a eu un effet significatif et important pour réduire le nombre d’accidents. Par exemple, dans les communes de moins de 6 000 habitants, entre 15 et 25% des accidents habituellement constatés et 60% des décès constatés par trimestre ont pu être évités. Cependant, l’effet local des radars fixes s’atténue au-delà de six mois et le nombre d’accidents évités décroît tout en restant substantiel.

 

Au total selon l’Insee, de 2003 à 2011, 740 décès, 2 750 blessés graves et 2 230 accidents auraient été évités grâce aux radars fixes. Pour l’Institut, l’effet radar ne peut cependant pas expliquer à lui seul l’évolution des chiffres nationaux de la sécurité routière.

http://www.vie-publique.fr/actualite/alaune/radars-quel-impact-securite-routiere-20131210.html

 

 

 

Sécurité routière : baisse de la mortalité en novembre Accidents corporels, blessés et hospitalisations également à la baisse La mortalité des motards au même niveau qu'en 2012

on . Postato in Attualità e notizie

Sécurité routière : baisse de la mortalité en novembre

Accidents corporels, blessés et hospitalisations également à la baisse

La mortalité des motards au même niveau qu'en 2012

Comme chaque mois, l'ONISR publie son baromètre sur l'accidentalité routière. Après un mois d'octobre où le nombre de tué sur les routes était reparti à la hausse, novembre marque une diminution importante avec 15% de décès en moins par rapport à l'année dernière.

Bilan novembre

Comparé à novembre 2012, ce sont ainsi 44 personnes de moins qui ont péri sur les routes de France. Malheureusement, on déplore toujours 248 décès lors du mois écoulé.

Tous les autres indicateurs sont également à la baisse, notamment le nombre de blessés hospitalisés suite à accident de la route. Celui-ci diminue de 6% avec 2.114 hospitalisations enregistrées en novembre 2013, contre 2.248 en novembre 2012, soit 134 personnes hospitalisées en moins.

Le nombre total de personnes blessées baisse de 4,1% : il est de 6.153 en novembre 2013, contre 6.419 en novembre 2012, soit 266 personnes blessées en moins. Les accidents corporels sont en baisse de 3,6%. On en dénombre 4.989 en novembre 2013, contre 5.175 en novembre 2012, ce qui correspond à 186 accidents en moins.

Nette diminution depuis début 2013

Malgré quelques hausses de la mortalité au cours de l'année, la tendance baissière se confirme largement depuis le mois de janvier. Sur les 11 premiers mois, la mortalité sur les routes à diminuer de 11,7% par rapport à 2012, ce qui représente 391 décès en moins. Les accidents corporels, blessés et personnes hospitalisées suivent la même tendance.

Sur les onze mois de l'année 2013, comparés à ceux de 2012, le nombre de personnes décédées est de 2 943, ce qui signifie une baisse de 11,7% et 391 vies sauvées. Sur cette même période, le nombre de personnes blessées diminue de 7,2%, soit 5 043 personnes blessées en moins, celui des personnes hospitalisées de 5,8% et les accidents corporels de 7%.

 

La mortalité des motards à la hausse

Si l'on s'attarde sur les différentes catégories d'usagers, seuls les cyclistes et les motocyclistes voient leur mortalité progresser légèrement. Après une importante baisse en début d'année, la mortalité des motards est finalement revenue au même niveau que l'année dernière avec 655 décès sur les 12 derniers mois.

Malgré tout, on peut rester optimiste quand à l'évolution de la sécurité des utilisateurs de deux-roues motorisés. La DSCR s'est en effet engagée à communiquer sur l'importance des équipements de protections dans le cadre de la charte signée avec la filière 2RM.

http://www.lerepairedesmotards.com/actualites/2013/actu_131210-securite-routiere-barometre-mortalite-novembre.php

 

Sécurité routière : baisse de 15% du nombre de morts en novembre

on . Postato in Attualità e notizie

Sécurité routière : baisse de 15% du nombre de morts en novembre

Après de mauvais chiffres en octobre, le nombre de morts sur les routes a reculé de 15% en novembre. La  a annoncé ce mardi que 248 personnes ont perdu la vie contre 292 en novembre 2012.

 

Le nombre de blessés a baissé de 4,1% (6 153 contre 6 419 un an plus tôt) et les accidents corporels de 3,6% (4 989 contre 5 175 en novembre 2012).

Sur les onze mois de l'année 2013, le nombre de personnes décédées est de 2 943, soit une baisse de 11,7% et 391 vies sauvées comparée à la même période en 2012.

 

Cependant, la Sécurité routière appelle les Français à «la vigilance» avec «la météo hivernale et les nombreux déplacements de fin d'année». «La vigilance de tous ne doit pas faiblir», insiste la Sécurité routière qui demande aux conducteurs, aux piétons et aux cyclistes de «redoubler d'attention» en raison de la «luminosité réduite» et des «chaussées rendues glissantes».

 

http://www.leparisien.fr/societe/securite-routiere-baisse-de-15-du-nombre-de-morts-en-novembre-10-12-2013-3394867.php